Comment je suis devenue biographe indépendante… Bilan de deux ans d’entrepreneuriat

Une image contenant personne, table, intérieur, femme

Description générée automatiquement

En 2018, je quittais un poste de cadre dans la fonction publique territoriale – et quinze ans de salariat – pour créer La ligne claire – Rédaction & biographies et devenir rédactrice et biographe freelance. L’entrepreneuriat n’est pas un long fleuve tranquille, mais rétrospectivement je suis fière du chemin parcouru. Voici un petit bilan pour témoigner et aider celles et ceux qui hésitent à se reconvertir.

De l’idée à la concrétisation du projet

2018-2020 : que s’est-il passé en deux ans ?

  • J’ai obtenu ma disponibilité de la fonction publique territoriale
  • Deux réseaux incroyables m’ont formée : les Compagnons biographes et Passeur de mots
  • J’ai écrit plusieurs centaines d’articles, finalisé six biographies et un storytelling pour un musée
  • En conjuguant travail et voyages, j’ai expérimenté avec plaisir le digital nomadisme
  • Grâce à mon site internet www.laligneclaire-redaction.com et à ma newsletter, je n’ai jamais été contrainte de démarcher
  • J’ai réceptionné plusieurs beaux témoignages d’anciens clients qui ont renforcé ma légitimité
  • J’ai réussi à pérenniser mon activité, à créer des partenariats et à déléguer certaines tâches comme la mise en page et la retranscription.

De l’énergie et du temps…


Bien sûr, tout n’a pas été facile !

  • J’ai travaillé énormément : pas de week-ends, peu de sorties, travail en soirée
  • J’ai dû affronter mes doutes et mes peurs. Le risque d’échec fait partie du jeu : rien de grave !
  • J’ai investi plus de 8 000 € en formations
  • Je me suis serré la ceinture la première année (par chance, la fonction publique ne m’avait jamais habituée à des salaires mirobolants 🙂 ). Il m’a fallu du temps pour comprendre la différence essentielle entre salaires et factures : si les tarifs horaires des indépendants peuvent paraître élevés, ils n’intègrent ni les taxes, ni les cotisations sociales et congés payés !
  • Il m’est arrivé de ressentir la solitude du freelance. Anciens collègues de Strasbourg et de Limoges, je me remémore parfois nos fous rires avec une larme à l’œil… Vive le co-working !
  • J’ai fait évoluer ma perception du temps : j’organise mon calendrier de travail comme je le souhaite en faisant le deuil des grandes plages de congés
  • Et surtout, j’ai accepté d’avancer à mon rythme. Le monde de l’entrepreneuriat fourmille de personnalités et de projets incroyables ! C’est très stimulant mais face à la multitude de propositions, il n’est pas facile de tout mener de front.

Rester en phase avec ses valeurs

Aujourd’hui, j’ai l’impression d’avoir atteint un premier palier.

La ligne claire – Rédaction & Biographies se développe bien dans un contexte économique morose. Pendant le confinement, j’ai continué les entretiens biographiques via Zoom, Skype et par téléphone.

Une image contenant extérieur, personne, debout, tenant

Description générée automatiquement

Désormais, il me semble indispensable de :

  • Prendre du recul pour faire évoluer la vision de La ligne claire – Rédaction & biographies
  • Redéfinir mon offre et mes tarifs pour me donner les moyens de la qualité sans m’épuiser
  • Développer les partenariats avec les acteurs de l’économie sociale et solidaire, de l’écologie, des arts et de la culture. Vous sentez concerné·e ? Contactez-moi !
  • Me former en continu pour être en mesure d’offrir toujours plus de valeur à mes clients
  • Déléguer et m’entourer de personnalités inspirantes pour continuer à m’épanouir dans mon travail.
Une image contenant ordinateur, table, portable, assis

Description générée automatiquement

Tirer des leçons de ses erreurs

Mes tâtonnements et erreurs m’ont beaucoup appris. Voici les conseils que je donnerais aujourd’hui à un entrepreneur qui souhaiterait se lancer :

  • Faites un point objectif sur votre projet : êtes-vous prêt·e à investir du temps, de l’énergie et de l’argent dans cette aventure ? Sur quelles ressources financières pourrez-vous compter les premiers mois ?
  • Lancez-vous ! Rien ne sert de multiplier les études à l’infini. Après avoir sondé le marché et étudié la concurrence, testez votre offre sur le terrain. Les retours de vos premiers clients vous permettront de réajuster votre positionnement
  • Intégrez un ou plusieurs réseaux professionnels dans votre secteur d’activité : cela vous permettra d’échanger avec vos pairs autour de problématiques spécifiques et de bénéficier de précieux partages d’expérience
  • Formez-vous et faites-vous accompagner par un coach ou un mentor si vous sentez que vous avez besoin d’un regard extérieur sur votre activité. De nombreuses formations sont prises en charge par le CPF
  • Suivez votre intuition car l’alignement et la recherche de sens sont la base de tout projet entrepreunarial
  • Appréciez votre chance d’être aux commandes de votre activité : un horizon illimité de possibilités s’offre à vous !

Et vous, que souhaitez-vous célébrer sur le plan professionnel ?

Une image contenant assis, table, homme

Description générée automatiquement

Si vous avez un projet de biographie, vous pouvez télécharger gratuitement le guide « Écrivez votre histoire » qui vous guidera dans toutes les étapes de cette belle aventure.